« [D]ÉSAPPOINTEMENT | Page d'accueil | [E]NCONTRO »

mercredi, 18 février 2009

[É]MILE

[É]MILE est mon grand-père. Le père de ma mère. Le père de ma mère, et de ma tante, et de mes oncles. Le grand-père de mon frère, et celui de mon cousin et de sa soeur. Ma cousine adorée.

[É]MILE c'est le gars de la photo. Sur la bannière. Avec ses lunettes et sans ses cheveux.

C'est mon papi. Celui avec qui je regardais les chiffres et les lettres et qui trouvais toujours des mots de 7 lettres quand moi je disais : "si y'avait un "e" de plus j'aurais pu faire "été". Celui qui, pendant ces mêmes émissions, trouvait souvent le bon compte, de tête. Et quand c'était pas lui c'était mamie. Mais elle, elle faisait ses calculs sur de vieilles enveloppes la tricheuse. De veilles enveloppes qui duraient des semaines tellement elle écrivait serré pour pas gâcher de papier.
Les chiffres et les lettres c'était la pause. La pause pendant laquelle on ne tricotait, ni ne crochetait, ni ne jardinait. La pause pendant laquelle on buvait la café qui en fait était de la chicorée mais qu'on appelait quand même café. C'était il y 20 ans. Je crois que c'est toujours pareil. La pause, le café qui n'en n'est pas, les chiffres et les lettres, les mots, les calculs. Moi je ne suis plus à côté de papi sur son fauteuil mais pour le reste, tout y est.

[É]MILE il jardinait, il bricolait, il sculptait il y a 20 ans. Et aujourd'hui il jardine un peu moins mais toujours quand même, il bricole un peu moins mais toujours un peu, et il sculpte aussi, je crois. Il avait fait il y a trèèès longtemps un réplique de sa maison en miniature qui servait de boite aux lettres. Il a fait des portes clés géants à accrocher au mur en pyrogravure artisanale parce qu'il trouvait ça joli. Il a sculpté Surya Bonaly dans un bout de bois. Et de l'autre côté c'était un écureuil.

[É]MILE il creusé un puits au fond du jardin! Et avec mon frère et quelques autres, ils ont consolidé ce puits avec des tubes géants en béton. Et depuis 15, ou peut être 20 ans, le jardin est arrosé grâce à ce puits. Tous les ans. Construit de ses mains!

[É]MILE il a été trésorier du club des anciens pendant super longtemps. Et puis un jour, on l'a accusé de détournement de fonds. Genre il devait manquer trois timbres dans le cahier de compte. Genre. Mais il l'a mal pris. Parce que merde alors, on n'est pas des voleurs dans la famille! Manquerait plus que ça. Alors il s'est drapé dans sa dignité et il est parti comme un prince, non sans avoir fourni les preuves de sa non culpabilité pour clouer le bec de cher monsieur Pochon! Nan mais est-ce que c'est un nom ça d'abord?

[É]MILE, il était boucher-charcutier, Son andouille a été la meilleure que j'ai mangée, il parlait breton, plusieurs bretons, il a accepté que ses deux fils soient gay, sans en faire une maladie, en apparence en tout cas, il n'a pas toujours été fidèle, il supporte de manger la margarine dégueu de ma grand-mère depuis deeeeeees années, et ça il en faut du courage pour ça, il fait du vélo tous les samedis, il crachouille dans ses mains avant de conduire, pour que le volant ne glisse pas,  il va au bal tous les dimanches, il est hyper content de nous voir, tous autant que nous sommes, tous aussi ingrats les uns que les autres à n'aller les voir qu'une ou deux fois l'an, il a presque pleuré lorsqu'à Noël dernier, ma cousine adorée et moi-même leur avons offert un calendrier de nos délires rien que pour eux, et il en espérait un autre cette année, qu'il n'a pas eu manque de temps, il s'excite en regardant fFort Boyard, depuis 20 ans : "La clé! La clé!!! Ooooh mais c'est pourtant pas difficile quand même!", il devient sourd, il met la télé à fond les ballons pour entendre le ting ting ting des chiffres et des lettres et Julien Lepers, juste après, il ne comprend rien à la télécommande de la TNT alors il regarde TF1 un peu brouillé, il plante des patates, des poireaux et des courgettes, que nous, ingrats que nous sommes, mangeons sans vergogne... Et il est généreux.

Est-il heureux? Malheureux? Je ne saurais dire. Je le connais sans le connaître.
Hier c'était son anniversaire, je l'ai appelé mais je n'avais rien à lui dire. Absolument rien à lui dire. Il a une vie de 84 ans, ça fait 27 (OMG) ans que je le connais et je ne sais pas quoi lui dire.
A part évidemmment Bon Anniversaire, mais ça n'importe qui peut le dire.

Comment faire?

Commentaires

Commence par lui montrer ton article... Ca ferait un beau cadeau d'anniversaire.

Écrit par : zaza | jeudi, 19 février 2009

Commence par lui montrer ton article... Ca ferait un beau cadeau d'anniversaire.

Écrit par : zaza | jeudi, 19 février 2009

:))))

Écrit par : Mona | vendredi, 20 février 2009

Ben, tu n'as rien à lui dire, mais tu penses à lui, et tu as des souvenirs avec lui, et ça c'est déjà beaucoup.

Écrit par : Marine. | samedi, 21 février 2009

Écrire un commentaire