« [É]MILE | Page d'accueil | [R]ETOUR »

mardi, 10 mars 2009

[E]NCONTRO

Il y avait du soleil.
Il y avait un gîte. Un gîte perdu au milieu de nulle part, à des lieux de la première âme qui vive, entouré de champs.
Il y avait des surdos. Il y avait des caisses claires. Il y avait des tamborims, des cloches, des chocalhos, des répiniques, des baguettes et des mailloches.
Et des bouchons dans les oreilles.
Il y avait des mains qui agitaient tout ça. Des corps qui se balançaient. Des pieds qui marquaient le pas.
Il y avait des Saperkupopettent et des Percutos qui groovaient au doux son de leurs instruments, sans cesse, dans joie toujours renouvelée.
Il y avait des courbatures, des maux de dos, des ampoules, des crampes et des sourirs.
Il y a eu des poses, des repas pantagruéliques, des "et tu fais quoi dans la vie?", des bières, des Bernardos. Des carambars. Et des saucisses.
Il y avait aussi des djumbés, des beufs, des chansons devant la cheminée, du feu dedans cette dernière, des danseurs, des buveurs et des bavards.
Des ronfleurs aussi.
Et puis il y a eu un petit déjeuné avec les mêmes, les bavards, des chanteurs, les musiciens et les ronfleurs. Qui se font engueuler comme ça le matin... Mais tous ceux là ont repris leurs sourires, leurs instruments, leurs mains et se sont remis à jouer, à groover, à percuter qui un surdo, qui un tamborim, qui une cloche ou une caisse.
Il n'y avait plus de soleil mais des manteaux et des écharpes. Mais le son était là. De plus en plus sûr, de plus en plus douloureux mais de plus en plus heureux.
Il y avait 25, 30, peut-être plus, percuteurs qui vivaient en ne pensant qu'à leurs morceaux et qu'au fait que leur prochaine rencontre, au Carnaval, serait festive et absolument explosive.
Il y a eu un week-end entier de musique brésilienne.

 

P1010495


Il y a eu un coucher à 19h30 pour moi, parce que toutes les bonnes choses ont une fin.
En y repensant le lendemain, je me suis dit qu'il y avait eu du bonheur. Et je comprenais mes courbatures.

22:13 Publié dans [ABCD...], [E] | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Et y'a pas à dire, ça a déchiré grave au carnaval !!!
Surtout parce que les Percutos est un groupe qui arrache...

Écrit par : Le_Bé | jeudi, 02 avril 2009

Allez vas-y, dis-le Bé : Les Percutos, ça arrache la chatte...!
C'est pas moi qui le dit, c'est Katy qui l'a entendu et répété... Et si ça c'est pas du slogan... je sais pas ce que c'est...?

Écrit par : c6L | jeudi, 02 avril 2009

Écrire un commentaire